X
Identifiant Mot de passe
  Administrer le blog Créer un Blog ToutApprendre Test de langues
ENFIN DISCUTONS !!!
Monday 16 April 2012, a 14:08
DEVOIR DE MEMOIRE ARTICLE POSTE PAR HOCINE LOUANCHI
 

  DEVOIR DE MEMOIRE

hocine le combat d'une vie par croaclub

lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news

En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l¹époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l¹Ardoise, ceinturé de barbelés et de
miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat

Et pour compléter le documentaire, réécoutez sur SUD RADIO, « podcasts » l'émission du 8/11/11, de Karim Hacene, Enquêtes et Investigations, sur les harkis le camp de saint maurice l'ardoise

Sur radio-alpes.net, Infos Générales - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13)

Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

Sunday 08 April 2012, a 13:57
Nouveaux missionnaires en AfriqueLJean-Pierre Dubois /LE PETIT BLANQUISTE
 

  

 

05/04/2012

Nouveaux missionnaires en Afrique

Logo UE.PNGLes puissances européennes ont toujours trouvé de bons prétextes pour s'immiscer dans les affaires des pays qu'elles voulaient se soumettre.

De la « mission civilisatrice » de Jules Ferry à l'« ingérence humanitaire » de Bernard Kouchner, rien n'a vraiment changé. Les bons sentiments continuent de couvrir les entreprises les plus sordides de domination politique, économique et militaire.

Dans ce domaine, l'Union européenne, qui se devait d'innover, a créé les « missions d'observation électorale ».

Ce qui atteste que le temps des missionnaires européens en Afrique n'est pas terminé.

Toutefois, ceux de notre époque, à la différence de leurs prédécesseurs, n'ont pas pour tâche d'évangéliser des peuples « sauvages » mais de délivrer un certificat de bonne conduite à des États jugés peu aptes à organiser des « élections dignes de ce nom ».

Officiellement, l'Union européenne doit être sollicitée par le gouvernement du pays où elle envoie ses observateurs. Mais, peu de gouvernements africains refusent cette « assistance » électorale car elle contribue à leur conférer une estampille « démocratique » et à les préserver des foudres des médias occidentaux.

Ainsi, le gouvernement algérien a signé un accord avec l'Union européenne qui prévoit la présence d'une « mission d'observation » lors des élections législatives de mai 2012. [1]

« L'observation des élections en Afrique apparaît de nos jours comme l'un des instruments de la domination européenne sur le continent africain, et prend des allures de gros business », écrit Valentin Mbougueng. [2]

Missionnaires UE.PNG

Les nouveaux missionnaires sont arrivés...

La neutralité des observateurs est un leurre.

Ceux-ci ne sont pas en mesure de faire abstraction des pressions de la « communauté internationale », laquelle ne manque pas de faire savoir par avance quel est - pour elle - le « bon » et le « mauvais » choix politique.

Ainsi il ne faisait de doute pour personne, qu'en Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara - ancien directeur du département Afrique au FMI - était le candidat de la France et des États-Unis dans l'élection qui l'opposait à Laurent Gbagbo.

Ce qui explique, qu'en dépit des incertitudes qui pesaient sur le résultat du scrutin, l'Union européenne se soit empressée de proclamer la « victoire » du candidat de l'Occident.

Quant aux observateurs européens qui étaient sur place, ils n'ont fait que cautionner ce choix en reprenant à leur compte tous les arguments des partisans d'Ouattara. La voie était libre pour une intervention militaire extérieure...

afrique,union européenne

Côte d'Ivoire, 2011 : « le pouvoir est au bout des fusils »... FRANCAIS !

Cette prétention de l'Union européenne à vouloir incarner la démocratie dans les pays africains est une imposture typiquement néo-colonialiste. Pour s'en convaincre, il suffit de rappeler trois faits emblématiques qui montrent les limites de ses convictions dans ce domaine.

En avril 2002, l'Union européenne manifeste sa « confiance » aux putschistes qui venaient de renverser le président élu du Venezuela, Hugo Chavez.

afrique,union européenne

Venezuela, 2002 : Les puschistes

En mai 2005, par voie référendaire, les Français rejettent le traité constitutionnel pour l'Europe.

afrique,union européenne

Passant outre, l'Union européenne imagine un nouveau traité (le traité de Lisbonne de 2007) qui reprend la plupart des éléments du texte précédent. Ce dernier n'est plus soumis à référendum mais au seul vote du seul Parlement qui l'adopte en février 2008. Conclusion : le référendum de 2005 a été désavoué et n'a servi à rien.

En juin 2008, les Irlandais disent NON au traité de Lisbonne.

afrique,union européenne

Qu'à cela ne tienne, avec la complicité du gouvernement irlandais, l'Union européenne impose un second référendum en octobre 2009 qui aboutira cette-fois ci au « bon » résultat.

Fleuron%20B.png

[1] Les observateurs sont appelés à séjourner en Algérie durant 52 jours avec des frais de mission s'élevant à 329 euros par jour. Comme quoi, être « observateur » est un emploi particulièrement lucratif sans compter qu'il permet aussi de « voir du pays » - comme au bon vieux temps des colonies.

[2] Observateurs d'élections africaines : le nouveau gagne-pain des Européens, Revue Asie-Afrique, juillet-août 2011. Valentin Mbougueng est président de la Ligue internationale des journalistes

 

 

 

Jean-Pierre Dubois

Tuesday 03 April 2012, a 20:35
LE CRI D ALARME DE L ENFANAT ABDELLAH MOUMENI/ ARTICLE POSTE PAR ABDELWAHAB SOUAG/EL WATAN
 

 

J APPELLE A TOUTES ET A TOUS POUR VOUS MOBILISER AFIN DE SAUVER CET ENFANT.... J 'AI MIS CET ARTICLE SUR FACEBOOK..... J ESPERE DE TOUT COEUR QUE CET ENFANT GUERISSE...KARIMA 

 

 

MASCARA : Le cri d'alarme de l'enfant Abdellah Moumeni

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.03.12 | 19h36 13 réactions

MASCARA : Le cri d'alarme de l'enfant Abdellah Moumeni


L'enfant Abdellah Moumeni, âgé de 6 ans et résidant au douar Chadli, à 2 km du chef-lieu de la commune de Mohammadia (wilaya de Mascara) a besoin d'une prise en charge urgente, vu de la gravité de son état de santé.

Cet enfant souffre d'une dégénérescence totale de son corps. Même sa gorge est gravement atteinte. L'eau son unique aliment n'arrive pas à passer à travers sa gorge.

Ce malheureux enfant n'arrive même pas à s'assoir n'est à se tenir debout. Selon la famille de cet enfant, plusieurs médecins l'ont consulté et n'ont rien pu rien faire pour lui. Actuellement, l'enfant Abdellah Moumeni est grabataire.

Son père, sans emploi et souffrant de la misère, n'arrive pas à le prendre en charge. Les spécialités affirment que le cas de cet enfant et unique et nécessite une évacuation urgente à l'étranger.

Son père lance un SOS aux âmes charitables et autres pouvoirs publics pour sauver cet enfant de la mort et atténuer sa souffrance.

Pour contacter son père, le numéro de téléphone est 07-93-92-55-90

Abdelouahab Souag
Vos réactions 13
aaz le 01.04.12 | 15h33

ico_reac_doublequote.pngPauvre petite enfant!

Si vous ne l'avez pas fait, il faut zoomer sur l'image pour réaliser tout le problème. Ses genoux sont dans un état épouvantable. Est-ce réel, ya bou Rab, dans un pays doté de 200 milliards de Dollars de ... la suite

Si vous ne l'avez pas fait, il faut zoomer sur l'image pour réaliser tout le problème. Ses genoux sont dans un état épouvantable. Est-ce réel, ya bou Rab, dans un pays doté de 200 milliards de Dollars de réserves de change, et cela 50 ans après l'indépendance? Comment encore espérer un changement pacifique quand, au lieu de se pencher sur la misère des Algériens, maintenant, ils nous appellent à des élections qui ne serviront qu'à mieux assoir leur pouvoir?
L'idée de venir en aide à cet enfant est excellente. Malheureusement, bien que cet enfant doive être aidé en toute urgence et par n'importe quel moyen, on ne peut pas s'empêcher de maudire ce gouvernement de crapules.
En tout cas, l'idée de amry est bonne, je suis impatient moi aussi d'apporter ma modeste contribution et prie donc idem El Watan.

huggie le 01.04.12 | 09h45

ico_reac_doublequote.pngpas normal

l'état ne doit pas rester indifférant,ces enfants peuvent jouer un rôle décisif pour l'avenir du pays alors que chadli et ben bella doivent plutôt faire méaculpa sur le destin que l'Algérie connait que ... la suite

l'état ne doit pas rester indifférant,ces enfants peuvent jouer un rôle décisif pour l'avenir du pays alors que chadli et ben bella doivent plutôt faire méaculpa sur le destin que l'Algérie connait que se faire soigner dans les plus grand hôpitaux d'Europe sur le compte des contribuables algeriens

birzou le 01.04.12 | 09h44

ico_reac_doublequote.pngpauvre algerie

ya l'état vous êtes ouuuuuuuuuuu.

cisco35 le 01.04.12 | 09h13

ico_reac_doublequote.pngQue dieu avec lui.

Je suis fonctionnaire, juste je demande du bon dieu de regarder ses créatures qui souffrent, en lui demandant de guérir cet innocent enfant, que dieu sera à coté de lui et de sa famille.
TOUADI Kamel.

dia 1 le 01.04.12 | 08h55

ico_reac_doublequote.pngla honte

rien de voir le tissue rouge sur son avant bras ça ce voit qu il est meme pas pris en charge dans son pays déja,ensuite demander a mr oueld abbas comment se fait il qu il ya des parents de cadres algeriens ... la suite

rien de voir le tissue rouge sur son avant bras ça ce voit qu il est meme pas pris en charge dans son pays déja,ensuite demander a mr oueld abbas comment se fait il qu il ya des parents de cadres algeriens en verite pas vraiment des cadres ce sont des gents au service de l etat qu ils disent et penssent que du bien de celui çi mais jamais il ne le critique ces derniers ont leurs parents pris en charge dés fois leurs etat ne meritent meme pas de venir en france et que ces parents sont la depuis des annees dans les hopitaux francais alors messieurs qu on vous voit les jours de la priere en premier rond l argent de la zaket il va ou????

amarseille13 le 01.04.12 | 08h54

ico_reac_doublequote.pngCharité bien ordonné commence par soi.

Notre cher gouvernement fait le beau en envoyant des dons au nord Mali.Dans le cadre de la solidarité humanitaire c'est très bien,mais ce même gouvernement dois avant tout s'occuper de ses concitoyens en ... la suite

Notre cher gouvernement fait le beau en envoyant des dons au nord Mali.Dans le cadre de la solidarité humanitaire c'est très bien,mais ce même gouvernement dois avant tout s'occuper de ses concitoyens en priorité.C'est une honte de voir un enfant dans un tel état,c'est quoi ce pays de kaffir?
Pour les Algériens de l'étranger nous indiquer un compte bancaire ou un consulat pour faire parvenir un don pour soigner cet enfant.
Si tous les Algériens donne un dinar ce petit sera certainement millionnaire et personne ne sera ruiné pour autant.
Laisser parler votre cœur mes frères

anwawiggi le 01.04.12 | 08h43

ico_reac_doublequote.pngAidons cet enfant

Azul fellawen,
Ramenez le en France, trouvez le moyen de le faire venir.
La diaspora sera au rdv.
On l'aidera

amry le 01.04.12 | 07h40

ico_reac_doublequote.png1+1+1

Vouloir sensibiliser les lecteurs n'appelle que des louanges mais pourquoi ne pas aussi ouvrir un compte en ligne au niveau du journal où serait répertorié en toute transparence les dons des bienfaiteurs ... la suite

Vouloir sensibiliser les lecteurs n'appelle que des louanges mais pourquoi ne pas aussi ouvrir un compte en ligne au niveau du journal où serait répertorié en toute transparence les dons des bienfaiteurs qui selon leur moyen voudront assurément venir en aide.Ne croyez-vous pas ?

djamal19 le 01.04.12 | 06h58

ico_reac_doublequote.pnghonteux

ou sont les vrais musulmans qui ont réellement les moyens ??????????.

chépa le 31.03.12 | 22h22

ico_reac_doublequote.pngMerci à El Watan pour l'appel, merci ...

Merci à El Watan pour l'appel, merci pour cet enfant.
Il n'y a pas à douter, une personne ayant les moyens, une grande entreprise, une ONG ne peut rater cette information, cet appel.
D'Algérie ou ...
la suite

Merci à El Watan pour l'appel, merci pour cet enfant.
Il n'y a pas à douter, une personne ayant les moyens, une grande entreprise, une ONG ne peut rater cette information, cet appel.
D'Algérie ou d'ailleurs, l'appel au secours ne pourra qu'être entendu.

Cet enfant est le nôtre, celui de chacun de nous, celui de toute l'humanité, l'appel sera entendu, aucun doute n'est permis.

En tant que simple lecteur ne sachant même pas où se trouve ce village, par émotion je vous remercie.

Tuesday 03 April 2012, a 20:20
Hommage à un martyr de la révolution (Béjaïa) AHMED CHERCHARI GUILLOTINE A LYON/ ARTICLE POSTE PAR RACHID OUSSADA/ EL WATAN
 

 

Ahmed Cherchari, guillotiné à Lyon

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.04.12 | 10h00 Réagissez

zoom | © D. R.

 

C'est avec une émotion perceptible dans le registre de la voix de Mustapha Boudina que sera retracé succinctement le parcours du chahid.

Les condamnés à mort sont les oubliés de la glorieuse révolution algérienne. Il faut corriger le déni. Voilà à quoi s'emploie l'association nationale des anciens condamnés à mort drivée par Mustapha Boudina. C'est foncièrement la mission qu'il s'assigne, déclare-t-il au cours de la conférence publique organisée la semaine dernière au TRB, à la mémoire du chahid Ahmed Cherchari, conjointement par l'association Ait Amar Ouali et l'éditeur Brahim Tazaghart.
Pour ce dernier, qui a ouvert les débats, il est temps de parler des cadres intermédiaires de la révolution, sans lesquels les héros du sommet ne seraient pas. Pour le responsable de Tira Editions, il est temps de témoigner, car d'ici dix ans la tendance est à la disparition des derniers témoins, tous d'un âge avancé. Sinon il ne restera pour l'écriture de l'histoire que la difficile exploitation des archives.

L'appel de cet ancien militant du MCB et écrivain est aussi, «quand on voit la situation qui prévaut actuellement», à l'adresse des jeunes générations, pour construire le présent, interrogées par le sacrifice qu'ont consenti ces jeunes héros au péril de leur vie. Ahmed Cherchari n'avait que 30 ans lorsque lui et son compagnon d'armes, Mouloud Ait Rabah, furent exécutés le 23 février 1960 dans la sinistre prison de Fort Montluc.

C'est avec une émotion perceptible dans le registre de la voix de Mustapha Boudina que sera retracé succinctement le parcours de Cherchari. Originaire du village Izeghrane, du douar Aït Amar Ouali, ce dernier émigre en 1953 à Lyon et intègre aussitôt l'OS. Alors que son frère Tahar rejoindra l'ALN et tombera au champ d'honneur en 1959. Ahmed Cherchari, homme élégant et lettré était animé d'un patriotisme sans faille. Son allure d'acteur hollywoodien et sa passion de la lecture des grands quotidiens ne laissaient pas, de visu, transparaître son implication dans le front ouvert en France en août 1958, qui a injecté dans l'assaut 1500 fidayis. 657 actions sont alors enregistrées sur le territoire français dont la plus spectaculaire est celle accomplie contre la raffinerie de Marseille. L'ampleur et la multiplication des opérations à l'intérieur même du territoire de l'occupant dissuadaient De Gaulle de l'envoi des 260 000 soldats qu'il avait envisagés pour accentuer l'étau sur les troupes de l'ALN.

La France vit désormais sur son territoire un véritable climat de guerre. Le couvre-feu est instauré. Surveillance de tout celui qui présente un faciès maghrébin, torture et chasse à l'homme sont le quotidien de tout suspect. Et c'est après une action perpétrée à Lyon en septembre 1959 par sa cellule que Ahmed Cherchari est pris. La surveillance par la DST du café el Maghreb, un des QG de la wilaya VII, s'est soldée par son arrestation.

Posture digne

Boudina relate que le jour de l'exécution, Ahmed Cherchari et Mouloud Ait Rabah «étaient déjà sur leurs gardes, attendant derrière la porte les gardiens. Des voix s'élèvent des cellules. Allah ou Akbar ! Allah ou Akbar Les deux frères répondent à leur tour : adieu frères, saluez nos familles et l'Algérie indépendante. L'un des gardiens avait rapporté aux prisonniers que, devant la sinistre machine de mort, les deux valeureux combattants se donnent l'accolade et dans une posture digne, Ait Rabah prononce ces mots à l'adresse de son compagnon, en français pour que l'assistance puisse en saisir toute la signification : Je te dis adieu pour de vrai puisqu'on va se revoir au paradis, dès qu'on aura terminé avec ces criminels qui se sont donné rendez vous en enfer».

Ahmed Cherchari rejoint à l'aube de ce 23 février 1960 son frère aîné Tahar mort dans un maquis de la wilaya III et laisse une veuve et une petite fille orpheline. Triste destin, son père ne savourera pas longtemps le fruit du sacrifice de ses deux fils, l'indépendance du pays, il décède à son tour en 1963. Il reste toujours de graver dans l'histoire du pays tout le sacrifice consenti.
Mustapha Boudina, dans les débats qui ont suivi son allocution, se dit pour l'écriture de l'histoire avec «tout ce qu'elle comporte de positif et de négatif».

Rachid Oussada
 
 

Sunday 01 April 2012, a 15:15
LE DOCUMENTAIRE "LA LANGUE DE ZAHRA PRIME.../ARTICLE POSTE PAR AHCENE TAHRAOUI/ JOURNAL EL WATAN
 

 

Le documentaire la Langue de Zahra primé

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.03.12 | 10h00 1 réaction

 

Dans ce documentaire de 93 mn, Fatima Sissani aborde le vécu modeste des immigrés algériens de la première génération en zoomant sur sa mère, à travers des images saisissantes filmées en France et en Kabylie, relatant son histoire et son attachement indéfectible à sa langue et au pays natal.

«Les Kabyles existent d'abord par la parole. Chaque geste, chaque instant de leur quotidien peut donner lieu à une langue de vers, de métaphores, de proverbes. Ne dit-on pas que dans ces contreforts montagneux dont ils sont les hôtes, la joute oratoire était un exercice courant ? Une réalité qu'on se représente mal lorsqu'on plonge dans la société de l'immigration où ces hommes et femmes, souvent analphabètes, sont relégués exclusivement au rang d'ouvriers et de femmes au foyer. On imagine alors mal les orateurs qu'ils deviennent lorsqu'ils retournent dans leur langue.

Cette réalité, je la pressentais. J'en ai réalisé toute l'acuité, mesuré la dimension en filmant ma mère, son quotidien et son histoire. J'ai vu, fascinée, une femme arrimée à sa langue de façon indéfectible. Une femme dévoilant une oralité transmise de génération en génération. Une langue charriant éloquence et poésie pour dire l'enfance bucolique, l'exil, la pauvreté. Cette langue, c'est l'ultime bagage que des milliers d'émigrants kabyles ont emporté avec eux. Une langue pour se construire un ailleurs qui ne soit pas que l'exil», écrit la réalisatrice dans le synopsis du film. «Je suis très contente d'avoir participé à ce festival.

C'est la première fois que mon film documentaire est projeté en Algérie. Et c'est important pour moi, car l'Algérie c'est le pays où je suis née et auquel je suis toujours attachée. J'étais très touchée par l'accueil chaleureux du public. La cérémonie de remise des prix fut très émouvante d'autant plus que l'Olivier d'or dans la catégorie documentaire m'a été remis par Aït Menguellet en présence de Kamel Hamadi, deux monuments de la chanson kabyle qui ont bercé notre enfance par leurs chants et aidé beaucoup d'immigrés à supporter leur exil», nous dit Fatima Sissani.

Cette édition du festival du film amazigh de Tizi Ouzou a accueilli trois autres documentaires. Il s'agit de Ccnu-id tamurt n leqbayel de Ramdane Iftini et Samy Allam qui a obtenu le Prix spécial du jury ; Cheikh Sidi Bemol de Youssef Bassaid et Yacine Remi et Heureusement que le temps passe de Ferhat Mouhali. Pour rappel, la Langue de Zahra avait décroché, ex aequo avec Murmures des cimes du cinéaste marocain Ameur Chergui, le Grand prix du 5e festival international Issni N'Ourgh du film amazigh
qui s'est déroulé en octobre 2011 à Agadir (sud du Maroc).

Ahcène Tahraoui

Sunday 01 April 2012, a 14:59
LA BIRMANIE LE PAYS DES PARADOXES/ARTICLE POSTE PAR NADJA BOUZEGHRANE JOURNAL EL WATAN
 

 

La Birmanie, le pays des paradoxes

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 01.04.12 | 10h00 2 réactions


Bangkok (capitale de la Thaïlande voisine) est la seule porte d'entrée depuis l'Europe vers la Birmanie (Union de la République de Myanmar), qui, après avoir été dirigée pendant près d'un demi-siècle par une dictature militaire des plus féroces au monde, est contrainte, depuis quelques mois, de s'ouvrir lentement au monde extérieur.

Birmanie. De notre envoyée spéciale

Le premier signe de cette ouverture a été l'autodissolution, en mars 2011, de la junte militaire dirigée depuis 20 ans par le général Than Shwe et la passation du pouvoir à un ex-général, Thein Sein, qui s'est engagé à promouvoir des réformes économiques, politiques et sociales pour sortir la Birmanie de l'isolement dans lequel l'a confinée le boycott américano-européen pour les violations systématiques des droits de l'homme à l'encontre du peuple birman, la répression de l'opposition qui revendique, sous la houlette de l'emblématique Aung San Suu Kyi, depuis un quart de siècle, l'instauration des libertés démocratiques et des minorités opprimées.

Le second signe d'ouverture c'est la légalisation de la Ligue nationale pour la démocratie, le parti de Aung San Suu Kyi qui a accepté de participer aux élections législatives partielles qui se tiennent aujourd'hui. Celles-ci ne changeront pas fondamentalement la composition du Parlement, mais revêtent une forte charge symbolique, celle du fléchissement d'un régime dictatorial implacable. Aung San Suu Kyi, la Dame, comme l'appellent respectueusement les Birmans, et la LND sont fortement pressenties pour remporter les 48 sièges à pourvoir, 40 à la Chambre basse, six à la Chambre haute et deux dans des Assemblées régionales, afin de remplacer les personnalités élues en novembre 2010 et qui sont depuis devenues ministres ou ministres délégués.

Les militaires et le parti gouvernemental, l'USDP, resteront toutefois majoritaires au Parlement. En effet, dans chacune des deux Assemblées birmanes, un quart des sièges est toujours réservé aux militaires. Une fois élue, Aung San Suu Kyi souhaite engager un dialogue avec les militaires du Parlement pour obtenir une réforme de la Constitution, avant les élections générales prévues en 2015. Cette ouverture du régime birman est toutefois relative. A titre d'exemple, les visas accordés aux journalistes étrangers restent extrêmement rares. Des journalistes étrangers ont pu en bénéficier à la faveur des élections d'aujourd'hui, gage de bonne volonté du nouveau régime. Pour notre part, c'est par le biais d'un voyage touristique, la dernière semaine de février, que nous sommes entrées en Birmanie à partir de Paris.

Et si depuis quelques mois la presse privée birmane peut publier les photos d'Aung San Suu Kyi, et même couvrir sa campagne électorale, la censure préalable n'a pas pour autant disparu. C'est une photographie partielle que nous nous proposons de restituer, mais qui donne un aperçu d'un pays au patrimoine culturel impressionnant et aux paysages fascinants, d'un peuple affable, travailleur, humble, mais qui, dans sa majorité, reste en retrait du progrès technique et technologique, de la modernité, du confort et du bien-être communément répandus sous d'autres contrées, à commencer par les voisins proches, dans un pays qui regorge de ressources naturelles.

Repères :

Géographie

La Birmanie ou Myanmar — la Birmanie a pris le nom de Myanmar il y a vingt ans pour inclure toutes les minorités, le nom de Birmanie ne prenant en compte que la principale ethnie. C'est l'explication la plus courante donnée à ce changement de nom du pays — est baignée par la mer d'Andaman et le golfe du Bengale. C'est un pays tout en longueur, qui s'étend sur près de 2000 km du nord au sud et 960 km au maximum d'est en ouest. Il est traversé par trois fleuves, dont le plus important est le fleuve Irrawaddy, colonne vertébrale du pays (2200 km), par 100 rivières de plus de 100 km de long, 1600 km de côtes dont une partie est louée à des promoteurs thaïlandais — les concessions sont couvertes par des contrats d'exploitation de 30 ans, c'est le cas aussi des grands hôtels étrangers gérés par des étrangers, essentiellement thaïlandais—, et de régions montagneuses escarpées et accidentées. Ses voisins sont le Bangladesh (200 km de frontière commune), la Chine (1600 km de frontière commune), l'Inde (1200 km), le Laos (200 km) et la Thaïlande (1200 km).

Population

La Birmanie compte près de 60 millions d'habitants, 8 grands groupes ethniques et 135 minorités. 100 dialectes sont parlés. La langue officielle est le birman. Les Birmans représentent 65% de la population.

Religion

La religion officielle est le bouddhisme theravada pratiqué par plus de 85% de la population. On y trouve aussi une minorité d'hindous (2%), de musulmans (2%), et de chrétiens (8%), pour ces derniers ce sont parmi les minorités Karen et Chin qui ont été christianisées au XIXe siècle.

Artisanat et shopping

L'artisanat est très soigné et varié : objets en laque et marionnettes anciennes à Pagan (Bagan), sculptures sur bois, marbre, cuivre et bronze à Mandalay, tapis et tissages à Amarapura, soieries au Lac Inlé. La Birmanie est le pays des pierres précieuses : rubis, saphir, opale, jade, pierres de lune… On peut aussi acheter des feuilles d'or à Mandalay et des bijoux et des plats en argent à Sagaing.

Visiteurs étrangers

De 20 000 visiteurs étrangers, le nombre est aujourd'hui passé à 300 000. Soit 10% du nombre de touristes accueillis par son voisin le Laos, un pays bien plus petit.
50% des touristes sont chinois et thaïlandais, 10% sont français. Les Américains commencent à revenir progressivement. Le visa de tourisme qui n'était délivré que pour une semaine, sous le régime socialiste, a été étendu à trois semaines de séjour.

Semaine birmane

La semaine birmane compte huit jours, le mercredi se décline en deux jours, le premier va jusqu'à 18 h, le second jour commence alors. Les mois sont de 28 et 29 jours et tous les 4 ans l'année compte 13 mois.

Nadjia Bouzeghrane

Sunday 01 April 2012, a 12:45
AUCUNE PREUVE TANGIBLE NE RELIE MOHAMED MERAH AUX MEURTRES DE TOULOUSE ET MONTAUBAN/ ARTICLE POSTE PAR PIERRE
 

 

jeudi 29 mars 2012

Les mensonges et les crimes du NOM

AUCUNE PREUVE TANGIBLE NE RELIE MOHAMED MERAH AUX MEURTRES DE TOULOUSE ET MONTAUBAN

Tout ce que nous savons, c'est qu'il y a des victimes et un ou des tueurs. Mais nous ne connaissons pas l'identité du (des) tueur(s). RIEN NE PROUVE qu'un de ces tueurs est Mohamed Merah, le jeune homme souriant, plein de fraîcheur et beau garçon, qui nous a été montré avec son véhicule.

Mohamed Merah est le lapin blanc sorti du chapeau des sorciers sionistes pour garantir la réussite d'une opération criminelle préméditée aussi sordide que dramatique, et visiblement montée de toutes pièces par les plus hautes autorités de l'Etat dans le but de favoriser un candidat que les sondages donnaient pour perdu à l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy, afin qu'il poursuive sans relâche son travail de casse générale de la nation France et d'impérialisme guerrier dans tout l'Orient.

Alain Soral avait donc vu juste, explication dans la vidéo suivante :
NE L'OUBLIONS PAS : MOHAMED MERAH EST INNOCENT jusqu'à ce que sa culpabilité soit prouvée.

Beaucoup de questions se posent :
  1. Aucun médecin légiste n'était sur place, comme le veut la procédure légale en cas de meurtre, pour constater les décès ; au lieu de quoi le ministre de l'Intérieur et le grand rabbin de France étaient sur les lieux... ;
  2. Aucune autopsie n'a été pratiquée sur les "victimes" qui ont aussitôt été expédiées en Israël comme le veut le rituel juif mais contrairement à la loi d'un Etat laïque !!!... ;
  3. Y a t-il effectivement eu des victimes dans cette école (on est en droit d'en douter) ?
  4. Pourquoi le suspect nommé Mohamed Merah dont le portrait à circulé partout et dont l'ADN n'a pas été retrouvé sur les lieux du crime n'a t-il pas bénéficié de la présomption d'innoncence si chère à la classe politique quand il s'agit de la bite baladeuse de Strauss-Khan ou à celle de Polanski ?
  5. Pourquoi l'école juive a t-elle été envahie d'une horde de journalistes et d'officiels étrangers à l'enquête alors qu'elle était supposément "une scène du crime" ???
  6. Pourquoi l'avocat des Merah (ils ont été arrêtés donc normalement ils doivent avoir au moins un avocat commis d'office) n'a t-il pas été entendu à ce jour ??
  7. Pourquoi une telle intrusion de la part des politiques dans une enquête policière pendant cette période électorale ?
Et bien d'autres questions qui méritent d'être posées et qu'on y réponde...

Les autorités françaises nous ont tissé une belle "histoire" au sujet de Mohamed Merah (séjours en Afghanistan, Pakistan, Israël, islamisme radical, terrorisme, double personnalité "Jeckyll & Hide", petite frappe de banlieue, etc.) pour servir leur cause. Je ne crois même pas que Mohadmed Merah ait été un indic de la DCRI. En effet, qui me prouve qu'il était en contact avec eux ? Merah nous l'a dit ? Non : on lui a fermé le clapet en lui logeant une balle dans le crâne pour s'assurer qu'il ne pipera mot.

Ces mêmes autorités qui aujourd'hui nous sortent une "biographie ultra-terroriste" de Merah sont ces mêmes autorités qui nous disent que l'Union Européenne veut notre bien et va régler tous nous problèmes et nous amener la prospérité, la démocratie et la paix, alors que la réalité que nous observons c'est que plus d'Union Européenne cause plus d'inégalités sociales, de misère, de totalitarisme et de guerre.

Vous tenez toujours à enfiler leurs perles en leur servant de relais ?

Merah est un petit jeune de banlieue que l'on a choisi pour porter le chapeau dans le but de servir la doule idéologie du "choc des civilisations" et de la "non intégration congénitale" des non européens, particulièrement ceux d'Afrique (noire et maghrébine) en Europe. Et on l'a choisi agréable et mignon comme un coeur pour faire encore plus peur à la population "locale" (entendez "de souche"), histoire de faire rentrer le message : "vous voyez, méfiez-vous de ces gens-, même quand ils ont une bonne bouille, ce sont des méchants, des loups en costume d'agneaux, qui veulent votre peau."

Souvenez-vous d'une autre histoire, celle de Youssouf Fofana. Un "gang des barbares" dont on nous dit que Fofana se réclamait. Personnellement, je n'ai jamais entendu Fofana se réclamer de quoi que ce soit : il n'a jamais eu droit à la parole ! Souvenez-vous également que Fofana a été le seul dont le portrait a été diffusé à longueur d'antenne pendant des mois pour bien faire passer le message que noir et musulman n'est pas la bonne combinaison pour la France ! Les autres (entre 14 et 18 membres de ce "gang"), on ne les a jamais vus...

Qui étaient-ils ? Des agents au service de l'Empire ? Sûrement...

C'est Youssouf Fofana qui a porté le chapeau à cause de l'énorme pression que le lobby juif a fait peser sur la justice pour imposer un procès à huis clos. Pourquoi un huis clos dans une affaire de meurtre ordinaire ? Parce que le gouvernement de l'ombre, le lobby juif, tenait à ce que vous n'entendiez JAMAIS les véritables propos de Fofana, sa défense, ses arguments. Même les journalistes n'étaient pas autorisés à assister à ce procès... Pendant toute la durée du procès, ce sont les agents du lobby juif qui ont distillé les "informations" aux médias alignés et qui ont "parlé pour Fofana" : Fofana a dit ceci, Fofana a dit cela, Fofana a fait ceci, Fofana a fait cela. Qu'en savez-vous ?? Êtes-vous prêts à les croire ? Qui a vraiment tué Ilan Halimi ? Un agent du Mossad opérant sur le sol français pour servir la cause du lobby qui ne recule devant rien et tient à maintenir l'idée géniale de l'antisémitisme qui donne tous les droits à la communauté organisée et permet tout à Israël ? Tous les "attentats" de ces dernières années ont été autoperpétrés par des juifs eux-mêmes (des agents en mission ?) pour faire accuser les noirs et les arabes.

Souvenez-vous également de Zacharias Moussaoui, arrêté et extradé aux USA (et régulièrement torturé à Guantanamo, s'il n'est pas déjà mort...), alors que nos politiques n'arrêtent pas de nous rasséréner quant au fait que la France n'extrade pas ses ressortissants. Ils ont tout simplement oublié de préciser qu'il y a une exception particulière pour les noirs et les arabes... L'extradition de Zacharias avait pour but d'enfoncer le clou dans les esprits et faire croire à un attentat terroriste par les "méchants bougnoules haineux et sanguinaires" sur le sol américain alors que nous savons que ce n'est pas le cas, et que les "barbus" n'ont rien à y voir. Au début de son incarcération/procès, la mère de Zacharias a déclaré aux médias (c'est la seule fois, d'ailleurs, qu'on l'a entendue) qu'elle ne reconnaissait pas son fils, qu'il avait l'air avoir été drogué, qu'elle ne reconnaîssait pas les propos incohérents qu'il tenait et que cela ne lui ressemblait pas...

Hier : Moussaoui, Fofana et Merah... Demain : vous et moi ????
En conclusion, tout ce qui a été dit de Mohamed Merah dans l'affaire de Toulouse-Montauban (avec force contradiction de toutes parts, on le note) n'avait qu'un but : que le peuple français croit en sa culpabilité sans qu'aucune preuve ne soit apportée pour l'étayer. Et ça marche, car où que vous alliez sur internet (je ne parle même pas des médias alignés pour lesquels la culpabilité non prouvée de Merah est un fait établi), vous lirez ici et là "le terroriste Mohamed Merah", "le tueur de Toulouse Merah", "le meurtrier Merah", "le criminel Mérah", "l'agent de la DCRI Merah", etc.

Le Mahatma Gandhi a dit : "Une erreur même répétée cinquante mille fois ne devient pas une vérité parce que tout le monde y croit". C'est pareil pour un mensonge, le répéter ad vitam aeternam n'en fera jamais une vérité. En tout cas pas pour moi. Et pour vous ?

Les autorités qui ont piégé ce jeune homme, probablement sans histoires (et qui pour moi est innocent de TOUT jusqu'à preuve irréfragable du contraire, et est donc une VICTIME du système criminel dans lequel nous vivons) ont le pouvoir de créer des preuves : elles ont tenté de le faire à tour de bras mais n'ont pas cessé de se contredire en direct à tous les échelons, ce qui leur a enlever toute crédibilité. Heureusement pour Mohamed Merah.

Ne soyons pas les "idiots utiles" des sionistes du NOM en relayant leur prêts-à-penser. Ce n'est pas parce qu'ils le disent que c'est vrai... Restons vigilants et critiques de tout ce qu'ils nous content, autrement nous finirons par nous endormir.


jeudi 22 mars 2012

Merah ou la manipulation de l'Etat digne du 11 Septembre...

Alors même que ces lignes sont écrites, la grande majorité des médias ont suspendu leur programmation habituelle et retransmettent en direct l'intervention des forces spéciales au domicile du présumé auteur des assassinats perpétrés à Toulouse et Montauban au cours des derniers jours. Les interventions de Nicolas Sarkozy sont suivies à la trace et les déclarations émanant des autorités sont reprises en boucle. Mais avant de commenter plus exhaustivement cette affaire, revenons un peu en arrière et penchons-nous sur son contexte.

Cui Bono ?

Comme souligné avec une grande justesse par Franklin Delano Roosevelt :
« En politique, rien n'arrive par hasard. Chaque fois qu'un événement survient, on peut être certain qu'il avait été prévu pour se dérouler ainsi. »
Aucun événement politique n'étant le fruit du hasard, la première question à se poser est donc : « Cui Bono ? » c'est-à-dire : « À qui profite le crime ? »

Situation préélectorale



C'est un euphémisme que d'affirmer que la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy était jusqu'à présent mal engagée.

Quelques mois seulement après le début de son mandat, la côte de popularité de Sarkozy a commencé à plonger ; elle s'est stabilisée fin 2007 et depuis, reste à un niveau particulièrement faible. Quels que soient les instituts de sondages concernés, approximativement deux tiers des sondés expriment une opinion négative quant au président sortant.



© CSA

Parallèlement, les concurrents de Sarkozy en général, et Hollande en particulier, cumulent des côtes de popularité flatteuses. Ainsi, entre mai 2011 et mars 2012, la popularité de François Hollande a fluctué entre 42 et 56 %.


© Delitsdopinion.com

De fin 2010 à début 2012, les sondages pronostiquaient un deuxième tour Hollande-Sarkozy, et les intentions de vote donnaient une avance confortable à Hollande, comprise entre 10 et 20 points sur la période. Ainsi, selon les derniers sondages effectués en février 2012, Hollande se voyait crédité de 56 voire 57 % des voix contre 43 à 44 % pour Sarkozy.


© Le Figaro

On notera que malgré ces écarts marqués, un des rares domaines où Sarkozy surnageait était celui de la lutte contre l'insécurité, où il était crédible aux yeux de 41 % des Français contre 19 % seulement crédités à Hollande.

À ce stade, la victoire de Sarkozy semblait donc relever de l'impossible, à moins d'un miracle ou du moins d'un événement savamment orchestré...

Le « terrorisme islamique » frappe encore

Un mois et demi avant le premier tour des présidentielles réapparaît donc l'hydre du terrorisme islamique. Une première attaque survient à Toulouse le 11 mars, au cours duquel un militaire français musulman perd la vie. Une deuxième attaque à Montauban le 15 mars fait trois victimes supplémentaires (deux militaires musulmans et un militaire antillais). Finalement une troisième attaque frappe Toulouse le 19 mars et fait 4 victimes juives.

Deux jours plus tard, le 21 mars, le RAID encercle le bâtiment résidentiel où vit le « terroriste » et très rapidement, deux « preuves » cruciales sont obtenues :
- Le frère du suspect détiendrait de la poudre explosive utilisée au cours de la série d'attentats de 95 (à l'époque, Merah devait avoir 7 ans)
- Le suspect aurait jeté par la fenêtre un Colt 45, l'une des armes utilisées au cours des assassinats susmentionnés.

À l'instar des passeports miraculeusement retrouvés intacts au sommet des décombres du WTC et des Corans découverts dans des véhicules de location, le public se voit offrir deux preuves qui établissent que ces actes abominables sont le fruit du terrorisme islamique et que l'individu ciblé est bien l'auteur des assassinats qui ont ravagé le Sud-Ouest.

L'instrumentalisation

Le lundi 19 mars, Nicolas Sarkozy se rend personnellement à Toulouse, intervient publiquement et, les yeux rivés à la caméra, invective l'assassin et promet de le trouver et de lui faire rendre des comptes. Il se pose en sauveur providentiel des Français face à l'odieuse menace.

Sous les feux de tous les projecteurs, Sarkozy se lance dans une croisade personnelle contre le mal incarné : le vil terroriste islamique.

Moins de 48 heures après l'intervention télévisuelle de Sarkozy, l'assassin est identifié, sa résidence littéralement assiégée et les membres de sa famille placés en garde à vue.

Sarkozy occupe l'intégralité de la scène médiatique : rencontre des représentants des différents cultes, allocution publique à Toulouse, intervention à Montauban, rencontre des policiers blessés à Toulouse, cérémonie donnée en mémoire des militaires de Montauban, présence dans le quartier de la Côte Pavée avant l'assaut du RAID, rencontre des familles de victimes.

Le maître mot repris ad libitum dans les discours de Sarkozy est « Unité ». Unité au sein de la population, unité entre les religions, unité nationale...

Comment Sarkozy, qui n'a cessé de détruire la cohésion sociale et la solidarité (stigmatisation des chômeurs, immigrés, Roms, musulmans, fonctionnaires, grévistes, RMIstes...) peut-il légitimement invoquer une unité qu'il n'a cessé d'affaiblir ?

En fait, l'unité à laquelle Sarkozy fait allusion est celle qu'il souhaite cristalliser autour de sa candidature, car seule une nation unie autour de son leader est en mesure de faire face à l'adversité.

Sarkozy joue ici sur plusieurs tableaux :

- Il devient le sauveur qui a permis de neutraliser l'assassin.
- Étant donné les « liens » de ce dernier avec les mouvances islamiques, la menace demeure, et Sarkozy, fort de son résultat, se pose en protecteur ultime de la nation contre les menaces terroristes à venir.
- L'intervention militaire décidée en Afghanistan par Sarkozy, soi-disant pour traquer Oussama Ben Laden et neutraliser le terrorisme, devient moins discutable.
- La question de la sécurité revient au premier plan et, comme mentionné précédemment, c'est un des rares domaines où Sarkozy est plus crédible que Hollande aux yeux d'une majorité de Français.

En effet, le « hasard des événements » n'aurait pu être plus favorable à la candidature jusqu'alors désespérée de Sarkozy.

Hystérisation par hypermédiatisation

Vous noterez l'hypermédiatisation de l'événement alors que chaque jour, depuis des années, en Afghanistan ou en Palestine, des innocents meurent, tués de façon gratuite, dans un silence assourdissant.

Depuis quelques jours, la grande majorité des médias ont suspendu leur programmation habituelle et retransmettent en direct l'évolution de cette affaire nationale. Aujourd'hui même, l'intervention des forces spéciales au domicile du présumé auteur des assassinats est suivie minute par minute.

L'objectif est d'hystériser suffisamment la population pour la plonger dans un état de suggestibilité. Au-delà d'un certain seuil, d'un certain niveau de stress, l'individu devient hypersucceptible et peut accepter l'inacceptable.

Dans ce cas l'objectif est atteint par :

- La gravité des actes commis, dont des tirs à bout sur des enfants

- La variété des cibles laissant penser à chacun qu'il est menacé

- La répétition des assassinats introduisant en France le concept relativement nouveau et d'autant plus traumatisant de tuerie en série

- La multiplication de témoignages directs (voisine de l' « assassin », riverain de l'école juive, témoins de la tuerie de Montauban) stimulant la « résonance limbique », c'est-à-dire une transmission inconsciente d'un puissant état de stress du témoin aux auditeurs/spectateurs.

- La série d'attentats durant plus d'une semaine exposant les Français à une période de stress longue et continue

- Et bien sûr l'hypermédiatisation, qui comme en 2001 avec la retransmission en boucle de l'attaque du WTC soumet la population à la répétition hypnotique d'un événement hyper traumatisant.




Dans ses expériences de conditionnement menées sur des chiens, Ivan Pavlov a mis en lumière le phénomène d'« inhibition transmarginale » où, au-delà d'un certain niveau de stimuli (peur, souffrance, fatigue,...) le sujet entre dans un profond état de passivité, une paralysie mentale et physique totale quel que soit le stimuli auquel l'animal est soumis (froid, chaud, chocs électriques,...)


Plus récemment, dans son ouvrage essentiel La stratégie du choc , Naomi Klein a montré comment la terrorisation d'une population humaine (via les tortures, la propagande, un climat de peur...) la rend malléable et prête à accepter les mesures qui lui sont les plus défavorables.

À ce titre, on ne peut ignorer que le dénouement de cette interpellation se fait attendre. Le domicile du suspect a été encerclé dès 3 h du matin ce mercredi 21 mars. 18 heures plus tard, le « dialogue » se poursuit. Pourquoi un tel délai ? Les autorités ont peut-être des difficultés à expliquer de manière crédible pourquoi un terroriste défendant la cause palestinienne s'en est pris à des soldats musulmans qui n'avaient pas effectué une seule mission en Afghanistan alors que nombre de soldats chrétiens basés à Toulouse ou à Castelsarrasin en sont revenus les mains couvertes de sang ?

Une autre raison pourrait être la volonté de prolonger la période de stress et d'inquiétude vécue par des millions de Français rivés à leur téléviseur ou à leur poste de radio et attendant fébrilement une conclusion à cette série d'événements particulièrement angoissants.

Au final, comme Tatcher avec la guerre des Malouines ou Hitler avec l'incendie du Reichtag, le leader qui revêt, à tort ou à raison, le rôle de sauveur face à la menace écrasante est plébiscité par le peuple hystérisé recherchant à tout prix un protecteur contre la menace parfois créée de toute pièce par ce dernier. Face à un grand péril, le peuple s'en remet à la protection offerte par l'ordre établi, même s'il était honni la veille. Ce processus n'est pas sans rappeler les tactiques du pompier pyromane, officiant dans le cas présent au niveau politique et à l'échelle des nations.

Sort de l' « assassin »

Il semble fort probable que sous peu, l' « assassin » aura été éliminé : « suicide » par balle ou par explosif qui permettrait de dédouaner les autorités qui auraient tenté jusqu'au bout d'entretenir le dialogue, ou élimination du « terroriste » par les membres du RAID (évidemment en légitime défense) si un suicide ne pouvait être provoqué ou simulé.

Ce scénario servirait un double objectif. A l'instar de Lee Harvey Oswald, il permettrait de faire taire le « coupable » et ainsi lui faire endosser parfaitement le rôle, les agissements et les motivations qui étayent la thèse officielle, et d'autre part, de stimuler un lien inconscient entre les autorités et ceux qui ont cru voire soutenu leurs thèses. À la manière de ces meurtres commis dans de petites communautés où tout le monde connait l'identité des coupables, mais se tait et se retrouve lié par un secret inavoué et honteux. Voilà peut-être la véritable union sacrée que Sarkozy a à l'esprit.

Perspectives

A court terme la réélection de Sarkozy semble inéluctable.


Peut-être ne sera-t-il même pas nécessaire d'avoir recours aux 4 % des votes « comptabilisés » par des machine à voter électroniques (mises en place par Sarkozy juste avant son élection....) et dont la faillibilité n'est plus à prouver.

Avant même cette réélection, on peut prédire de vastes « coups de filet dans les milieux islamistes » et l'entretien d'un climat d'angoisse et de stigmatisation des minorités arabo-musulmanes par les médias de masse.

Pour ce second mandat et comme aux États-Unis après les événements du 11 septembre 2001, la France devrait connaître une montée du totalitarisme : stigmatisation des minorités en général et des populations arabo-musulmanes en particulier, fichage des citoyens, réductions des libertés civiles, développement des caméras de surveillance, durcissement des condamnations, généralisation de la répression...

La mise en place du plan Vigipirate écarlate en Midi-Pyrénées nous donne un avant-goût de ce qui attend la France, puisqu'il s'agit concrètement du dernier niveau avant l'application des mesures d'exception prévues par la Constitution de 1958 (article 16, état d'urgence).

(Source : http://fr.sott.net/articles/show/7386-Assassinats-de-Toulouse-et-Montauban-a-qui-profite-le-crime-)

Citation
du
Jour

Il y a deux Histoires : l'Histoire officielle, mensongère, qui nous est enseignée, et l'Histoire secrète où se trouvent les vraies causes des évènements, une Histoire honteuse."

- Honoré de Balzac



Sunday 01 April 2012, a 12:40
NOUS VOULONS LA VERITE SUR LA MORT DE MOHAMED MERAH
 

 

Parceque nous voulons la vérité sur cette affaire et connaitre le(s) véritable(s) responsable(s) de la tuerie de Toulouse.

video



NOUS DÉDIONS CE BLOG A MOHAMED MERAH AINSI QU'A SA FAMILLE, ET A TOUTE LES FAMILLES QUI ONT PERDU UN PROCHE.

7a4fb022-765a-11e1-a0f5-c01d089e93a7-493x328.jpg

"Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées», énonce l'article 11 de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948."


4049539-6143660.jpg
rubrique-19608.png






















Stop l'Islamophobie d'Etat ! Nous en sommes TOUS victimes

L'islamophobie en hausse est le produit d'une campagne éhontée menée par le Gouvernement français (en liaison avec ses amis sionistes extrémistes racistes) prêt à tout pour garder le pouvoir et poursuivre sa politique de transfert des richesses des classes moyennes aux plus nantis.

On nous ment. Il n'y a pas de terrorisme islamique en France. Tout cela est fabriqué, Réveillez vous.

563420_330077350386629_325449380849426_899849_1817072110_n.jpg


- Parce que si nous croyons tous les mensonges des Médias aux ordres, nous risquons de faire le lit de Nicolas Sarkozy à nouveau, ou d'autres car ce sont tous les mêmes, et une fois réélu, il poursuivra la casse de la France, il nous entraînera dans la guerre mondiale nucléaire via l'attaque de l'Iran, et il mettra en place le Nouvel Ordre Mondial totalitaire, esclavagiste, eugénique.



Pierre Hillard, docteur en science politique et essayiste français, parle de l'islam, et a très bien compris cette manipulation des médias :



- Parce que nous sommes dupés. Les Musulmans, de par leur religion justement, sont très respectueux des autres, de la famille, de l'ordre, ils ne font pas parler d'eux. Il y aurait 2000 membres d'Al Quaïda dans le monde, organisation d'ailleurs créée par la CIA pour jouer sur les peurs et comme prétexte afin de mettre en place lois liberticides et guerres (contre les pays non-alignés et dotés d'un sous-sol très riche, donc à piller !). Au lieu de craindre les Musulmans, nous devrions au contraire nous inspirer de leurs préceptes en matière de finance, éthique, elle, car bannissant l'usure, les taux usuriers et donc l'endettement source de la plupart des problèmes d'aujourd'hui. Et le Coran proscrit la violence contre les religions, et plus généralement toutes les violences au nom d'Allah.

Présentation
Bonjour, je m'appelle karima (pseudo Naima) je suis née en Algérie. Je suis venue en France à l'âge de 10 ans avec mes parents. Voilà près de 45 ans que nous vivons en région parisienne. Alors, comme je suis une passionnée de ma région, de la vie, de la culture et de la politique , je vous souhaite bonne lecture et surtout j'attends vos encouragements. D'avance je vous remercie.

Envoyer un mail à l'auteur
publicité
commentaire(s)
ma ville natale NEDROMA nadia (30/07/2014 01:26)

il est de nedroma or...

ma ville natale NEDROMA nadia (30/07/2014 01:19)

je chercher un home ...

Une ville, une histoire. Alger 1ère partie xisxmyrgxy (18/06/2014 09:12)

huvbaobjnb, [url=htt...

ma ville natale NEDROMA aghilas-koseila (15/06/2014 17:05)

azull fellawen, une...

« LEGENDE DE DEGLET NOUR » aghilas-koseila (15/06/2014 16:40)

azul fellawen, degl...

Chaouis ; tachawit : Ichawiyen aghilas-koseila (15/06/2014 16:21)

azul fellawen, une ...

Une ville, une histoire. Alger 1ère partie wdqayfbkzz (13/06/2014 09:18)

zdktbobjnb, http://w...

plage de sidna ouchaa hidayet (12/06/2014 13:55)

Sidi wcha3! l’endroi...

Une ville, une histoire. Alger 1ère partie rjabundoci (06/06/2014 11:13)

cmeeiobjnb, <a hr...

Frontière algéro-marocaine : tranchées contre grillages/PAR CHAHREDINE BERRIAH abdelkader (05/06/2014 13:23)

les vieillards pédop...

Newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter de ce blog renseignez votre adresse mail :


mes catégories
ttp://55.img.v4.skyrock. (1)
Articles précédents
Liste des articles
calendrier
«avril 2012»
LunMarMerJeuVenSamDim
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30
archives
2014-04 (5)
2014-03 (3)
2013-12 (4)
2013-05 (1)
2013-04 (2)
2013-01 (11)
2012-12 (18)
2012-11 (14)
2012-10 (14)
2012-09 (1)
2012-07 (3)
2012-06 (5)
2012-05 (11)
2012-04 (8)
2012-03 (15)
2012-02 (21)
2012-01 (20)
2011-12 (34)
2011-11 (11)
2011-10 (4)
2011-09 (10)
2011-07 (42)
2011-06 (16)
2011-05 (69)
2011-04 (80)
2011-03 (100)
2011-02 (65)
2011-01 (117)
2010-12 (60)
2010-11 (10)
2010-10 (16)
2010-09 (3)
2010-07 (15)
2010-06 (3)
2010-04 (5)
2010-03 (7)
2010-02 (4)
2010-01 (9)
2009-12 (3)
2009-11 (1)
2009-09 (2)
2009-07 (18)
2009-06 (1)
2009-04 (1)
2009-02 (1)
2009-01 (3)
2008-09 (1)
2008-07 (1)
2008-05 (4)
2008-03 (1)
2008-02 (1)
2008-01 (5)
2007-12 (5)
2007-11 (5)
2007-10 (4)
2007-07 (1)
2007-06 (3)
2007-04 (3)
2007-01 (2)
2006-12 (1)
2006-10 (1)
D'autres blogs sur monGenie
0N SE FAIT LA VIE PLUS BELLE -
Liberté Egalité Fraternité
READYTOPLAY
SOLIBLOG
ON VIT UNE EPOQUE FORMIDABLE !
Best Of
Chaouis &#1588;&#1575;&#1608;&#1610;&#1607; tachawit : Ichawiyen
Une ville, une histoire. Alger 1ère partie

Frontière algéro-marocaine : tranchées contre grillages/PAR CHAHREDDINE BERIAH
LA FLAMME DE L ESPOIR CITOYEN A DRANCY 18/09/2011
Visites depuis

Le début du mois : 4004

Le mois dernier : 6267

L'ouverture du blog : 121904



** ** © Learnorama - conditions générales - développé par Learnorama - Contact